Campagne de renforcement de l’animation psychosociale contre la propagation COVID 19 et ses effets psychosociaux néfastes en RCA

PHOTO: 19, Août 2020 : Sensibilisation porte à porte au quartier KIDJIGRA, Paroisse Notre Dame des Victoires à Bambari

La République Centrafricaine est un pays meurtri par des crises militaro-politiques récurrentes qui ont à la longue fragilisé son système de santé. Depuis mars 2020, elle vient de se confronter à la pandémie de COVID 19. Une crise au sein d’autres crises.  La  propagation de COVID 19 y serait fatalement dévastatrice et les menaces pandémiques pèsent davantage en milieu ruraux, surtout dans les régions où la vaste majorité de la population vit dans des sites de déplacés ;  à Alindao, à Bambari, à Kaga-Bandoro, etc.

Comme il devrait être fait pendant  toute crise, la prévention de la propagation de la Pandémie COVID19 exige de trouver également des remèdes  à certains problèmes de nature psychosociale : déficit d’informations sures, claires et crédibles, croyances en des rumeurs, fake news, mythes ou superstitions autour de la pandémie COVID19, comportements de propagation des rumeurs et fausses informations, déni de la pandémie Covid 19, comportement de négligence et de défiance vis à des mesures barrières recommandées, stigmatisation et peur d’être stigmatisée, montée de la violence sous diverses formes, peur, tension, anxiété, stress post-traumatiques, etc.

 

C’est dans cette optique que se situe cette campagne d’animation psychosociale lancée depuis juillet 2020. Elle fait partie intégrante de la réponse COVID 19 des 3 Diocèses ( Diocèse de Kaga Bandoro, Diocèse de Bambari et Diocèse d’Alindao) et bénéficie de l’appui technique du projet “Service Civil pour la Paix” en RCA.

Cependant, dans le souci de ne pas négliger d’autres crises auxquelles se trouvent confrontées la population centrafricaine depuis longtemps, en plus de contribuer à  l’adoption des comportements barrières contre COVID 19 par la population, la campagne cherche à promouvoir également des comportements psychosociaux recommandables pour une bonne gestion psychosociale de toute forme de crise ( crise sanitaire, politique, etc. ). Ces sont par ailleurs  des comportements et attitudes en faveur de la paix et la réconciliation durable : diffusion de la bonne information, travail pour le  dépassement des stéréotypes, des préjugés et discriminations, bonne gestion des rumeurs et fake news, lutte contre la stigmatisation, prise en charge des traumatismes, du stress et de l’anxiété provoqués par les diverses crises, protection des plus vulnérables, réduction des tensions générées par la peur, la méfiance, la haine et l’intolérance, renforcement de la solidarité et de la résilience communautaire, etc.

Affiche des mesures barrières en langue nationale SANGO

Dans le respect des mesures barrières, plusieurs actions complémentaires sont rendez-vous au sein des diverses paroisses et communautés: développement et diffusion des outils de sensibilisation (Affiches, banderoles, autocollants,…), sensibilisation porte à porte, sensibilisation des groupes spécifiques comme les Mouvements et Fraternités, tenue des émissions sur les radios communautaires, ( en respectant les mesures barrières),usages des médias sociaux (facebook, whatsApp, internet, etc ),causeries éducatives, Sketchs- théâtres, chanson.

  • VIDEO, 25 Aout 2020, Sensibilisation avec la Société Saint Vincent de Paul à Alindao

Equipe technique du projet Service Civil pour la Paix,
Diocèse Kaga Bandoro,
Diocèse Bambari,
Diocèse Alindao

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up